#BienvenueSurNotreBlog

Pour apprendre et comprendre

Développeur : les erreurs à ne pas commettre en entretien

Posted by BPCE Recrutement on 10 oct. 2018 12:40:08

L'entretien d'embauche est l’étape cruciale vers l’emploi, le CV n’étant qu’une étape intermédiaire.  Il vous sera demandé en entretien non seulement vos talents de développeur mais également ceux d’un « commercial » qui met en avant sa candidature. Bien que le processus de recrutement puisse paraître intimidant, en évitant certaines erreurs récurrentes, vous apparaîtrez ainsi mieux préparé et serein.

Erreur n°1 — Ne pas préparer suffisamment l’entretien

Parce qu’un entretien n’est pas qu’une simple série de tests techniques, il sera aussi question de valider votre motivation et votre comportement. Préparez-vous à l’avance autant de fois que nécessaire et réfléchissez aux exemples que vous emploierez pour illustrer votre expérience et votre personnalité.

Erreur n°2 — Miser uniquement sur ses compétences techniques

Être soi-même en entretien d'embauche !

Mettre en avant vos compétences sociales, comme le travail d'équipe

Lors d’un entretien d’embauche, on ne vérifie pas seulement vos compétences techniques mais également votre motivation et votre capacité à travailler en équipe. Nombreux sont les développeurs qui en entretien ne mettent pas suffisamment en avant leurs compétences sociales et relationnelles. Vos interlocuteurs souhaitent connaître la manière dont vous réagissez, votre savoir-être, votre manière de collaborer et aussi vos réactions face aux difficultés rencontrées.

Erreur n°3 — Ne pas se préparer aux questions déstabilisantes

Afin de connaître vos motivations, ou encore certains aspects de votre personnalité, les recruteurs sont amenés à poser des questions qui peuvent paraître hors de propos pour un profil technique. « Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? » ou encore « Qu’est-ce qui est le plus important dans votre vie ? » Autant de questions auxquelles il est important de savoir répondre avec discernement et franchise.


Erreur n°4 — Ne pas mettre en avant sa spécificité

Ne négligez pas vos expériences non techniques ainsi que vos loisirs, ils pourraient être un élément différenciateur par rapport aux autres candidats comme la maîtrise d’un logiciel de montage vidéo, un job d’été ou une compétence linguistique particulière. Interrogez-vous sur ce qui peut vous rendre unique et attirer l’attention du recruteur, cela peut également être l’occasion d’engager la conversation et de créer des affinités avec le recruteur !

Erreur n°5 — Réciter son CV

Rien ne sert de lister chronologiquement vos expériences mentionnées sur votre CV, si vous vous trouvez en entretien c’est que votre CV a déjà été consulté. Gagnez du temps en mettant plutôt en avant les compétences développées qui seront utiles pour le poste convoité en s’assurant d’utiliser avec soin des exemples concrets et en insistant sur ce qu’a pu vous apporter chaque expérience.


Erreur n°6 — Énumérer ses compétences techniques sans mise en perspective

Illustrez vos compétences techniques avec les projets réalisés. Celles-ci auront davantage d’impact auprès d’un interlocuteur non spécialiste. Pour cela, la méthode S.T.A.R. organise et facilite le récit de votre expérience en partant d’exemples concrets :

SCHEMA STAR V3_Plan de travail 1

  • Situation : Brève description du contexte ;
  • Tâche : Détail des tâches exécutées, en soulignant les contraintes et les défis particuliers (délais, coûts, problèmes etc.) ;
  • Action : Description des actions réalisées afin d’accomplir ces tâches. Utilisez le « je » !
  • Résultat : Conclusion par les résultats de vos efforts, si possible mesurable (chiffres, faits, achèvements) afin d’illustrer et quantifier vos résultats.

Erreur n°7 — Être déstabilisé par une question technique

Il se peut lors de votre entretien que vous ne sachiez pas répondre à une question d’ordre technique, dans ce cas pas de panique ! Au delà de votre capacité à répondre aux questions, le recruteur évalue également votre réactivité, votre capacité à garder votre calme et de ne pas vous laisser déstabiliser. Lorsqu’on ne peut pas répondre à une question, on n’invente pas, on dit par exemple qu’on est tout à fait prêt à se mettre au point et à travailler le sujet avant une éventuelle intégration dans l’équipe. En relisant bien la description du poste pour lequel vous postulez, vous trouverez normalement les indications nécessaires pour distinguer les connaissances techniques qui sont primordiales à savoir.

Erreur n°8 — Ne pas se renseigner sur l’entreprise et le recruteur

Se renseigner sur l’entreprise est primordial pour une bonne préparation à l’entretien. Connaître l’actualité et l’organisation de l’entreprise c’est montrer votre intérêt pour le poste à pourvoir. De plus, si vous connaissez l’identité de vos recruteurs et leurs rôles dans l’entreprise, cela vous permettra d’anticiper davantage les questions qui vous seront posées au cours de votre entretien.

Erreur n°9 — Être passif

Soyez confiant, tout se passera bien !

Montrer votre intérêt pour le poste et poser des questions

Il est préférable d’orienter l’entretien sous la forme d’un échange et de ne pas subir un simple interrogatoire. Nombreux sont les points à connaître au sujet d’une entreprise et de ses méthodes de travail. Questionnez-là sur son secteur de marché, ses problématiques, ses projets en cours sur lesquels vous seriez potentiellement amené à travailler. Autant de questions qui marqueront votre intérêt pour le poste et ainsi vous démarqueront des autres candidats.

Erreur n°10 — Venir les mains vides

Il est de mauvaise impression de venir les mains vide le jour d’un entretien. Une simple pochette contenant une copie de votre CV et de l’offre d’emploi ainsi qu’un carnet pour prendre des notes fera grandement la différence. En effet, il peut arriver que le recruteur n’ait pas eu le temps d’imprimer votre CV avant votre visite. Enfin, notez dans un agenda un éventuel prochain rendez-vous révélera un tempérament organisé et professionnel.

Erreur n°11 — Ne pas soigner sa présentation

Même si vous savez que le poste que vous convoitez ne nécessite pas forcément un dress-code strict (tous les développeurs ne travaillent pas forcément en jean et en baskets !), il est toujours souhaitable et plus agréable de soigner son apparence en entretien d’embauche. Tout comme l’attitude adoptée lors de son arrivée ou la poignée de main, la tenue contribue grandement à un bon début d’entretien.


CTA IT

Métiers du digital développeur Développement web entretien d'embauche

Partager