#BienvenueSurNotreBlog

Pour apprendre et comprendre

L'Agilité ou comment appréhender le changement permanent

Posted by BPCE Recrutement on 12 mars 2018 09:02:00

Être Agile, c’est pouvoir s’adapter rapidement et continuellement aux nouvelles demandes des clients et de la concurrence - car le monde change vite et il devient de plus en plus Volatile, Incertain, Complexe et Ambigü (VUCA).

 

Le monde change et devient de plus en plus Volatile, Incertain, Complexe et Ambigüe

Le monde devient de plus en plus volatile, incertain, complexe et ambigü

 

Les processus Agiles partent du constat que tout devient complexe et incertain, et que l’empirisme, notre expérience, prévaut sur le déterminisme, nos croyances.

Grâce à l’application de cette méthode, les entreprises peuvent tester des prototypes par la création d’un MVP. Il s'agit d'accélérer le Time-To-Market et d'avoir un feedback rapide de la part des utilisateurs finaux pour pouvoir s’adapter en conséquence.

De plus, avec la transformation digitale en cours dans le secteur bancaire, l’enjeu auquel répond l’Agilité est de pouvoir évoluer vers de nouvelles façons de travailler, basées sur l’interaction humaine avant tout.

De nombreuses méthodologies associées pour un gain en efficacité et en motivation

De nombreux cadres méthodologiques existent pour donner des processus légers aux équipes techniques. Le plus connu d’entre eux est Scrum (un ensemble de règles de jeu créé et amélioré continuellement par Jeff Sutherland et Ken Schwaber dans les années 1990).

Une équipe autoorganisée et pluridisciplinaire travaille en totale collaboration avec un Product Owner, qui s’occupe de maximiser la valeur du produit dont il est responsable en priorisant les tâches de l’équipe et en les rendant claires via l’intermédiaire d’un Backlog de Produit, et le Scrum Master, le servant leader, un facilitateur du processus et coach de l’équipe entière. Chaque jour, une mêlée quotidienne est réalisée afin de permettre à l’équipe de se synchroniser et de planifier sa journée de travail.

La particularité de Scrum est que l’équipe de développement participe aussi à la compréhension du besoin, le Product Owner partageant la vision et les objectifs, l’équipe s’engageant sur l’objectif de Sprint qu’elle négocie pendant les planifications de Sprint.

À chaque fin de Sprint, deux rituels sont effectués : la Revue de Sprint, où les résultats du Sprint sont démontrés aux parties prenantes, et la Retrospective, où l’équipe se réunie pour trouver des axes d’amélioration.

Scrum n’est qu’un cadre managérial pour équipe autoorganisée, donnant d’excellentes pratiques - mais il faut l'utiliser avec d’autres concepts ! Comme l’eXtreme Programming de Kent Beck, qui se concentre principalement sur l’ingénierie du logiciel : automatiser la création de test unitaire par du TDD, réaliser des fonctionnalités par du Pair-programming ou créer des serveurs d’intégration continue comme Jenkin.

L'Agilité se pratique également avec Kanban de David J. Anderson, un outil de management du changement inspiré de Toyota, qui s’applique sur un processus existant afin de le visualiser physiquement, de limiter le travail en cours, de prendre des mesures, d’observer les bouchons de production et de trouver par la collaboration de tous des solutions concrètes et à long terme !

 

 

Le processus Agile Kanban est basé sur l'existant, afin de visualiser les modifications physiquement

Chaîne de montage Toyota qui a inspiré la méthode Kanban  

 

Le Manifeste Agile appliqué aux banques d’aujourd’hui

En 2001, des développeurs ont créé le Manifeste Agile, qui repose sur 4 valeurs et 12 principes, définissant donc ce qu’est être Agile, à partir des valeurs des processus légers que sont Scrum, XP, Crystal Clear, DSDM, etc.

Les banques ont cependant mis du temps pour s’y intéresser, car elles font face à des contraintes organisationnelles et des règles de régulation. Néanmoins, les nouvelles technologies aidant, la mise en place de l’Agilité commence à s’étendre rapidement.

Même si le Manifeste Agile n’est pas toujours suivi de manière exhaustive (tout du moins dans un premier temps) les équipes qui passent du « Waterfall » ou « Cycle en V » à l’Agile ont du mal à en sortir, et régulièrement tentent de s’améliorer afin de pouvoir appliquer tous les principes au fur et à mesure que leur maitrise avance !

Les banques s’inspirent beaucoup de Spotify, avec des « Squads » autonomes de 9 personnes maximum contenant chacune un Product Owner, et réunies sous formes de Tribus. Dans celles-ci, un Tribe Leader établit la stratégie globale en priorisant les tâches, en allouant du budget via une budgétisation capacitaire, et en facilitant les interactions entre les membres de sa tribu et des autres. Des « Chapitres » rassemblent les compétences des tribus pour faciliter le partage de compétences et connaissances. De plus, des Coach Agiles accompagnent toutes ces équipes dans leur autonomie.

Pour éviter le silotage des tribus, celles-ci se rencontrent souvent via des évènements de Guilde : les membres possédant des compétences communes (Marketing, Commerciaux, Architectes IT, Développeurs, Q&A, etc.) se voient physiquement pour discuter de sujets communs.

 

Et après, l’Agilité de demain ?

L’Agilité permet de répondre de manière collaborative à la complexité grandissante de notre monde. Et l’étape suivante existe déjà, c’est le mouvement DevOps ! Initié par Patrick Dubois et Gene Kim, les développeurs et opérateurs s’unissent dans des équipes communes, afin d’automatiser un maximum de procédures et d’accélérer le feedback. Cela permet d’obtenir un déploiement continu de Features, parfois avec des dizaines de commit de code par jour, et d’améliorer grandement la qualité et la sécurité d’un produit par une automatisation efficace de la mise en production.

Ainsi, là où les cycles de projets classiques se tenaient à la mise en place d'outils et de méthodes à suivre, l'Agilité se place dans un véritable changement culturel : comment ancrer dans l'avenir ces nouvelles façons de travailler collaborativement ?

 

New Call-to-action

Méthode Agile Métiers du digital

Partager