La culture DevOps s’instaure par la collaboration entre des équipes qui travaillent, traditionnellement, de manière cloisonnée. Elles n’ont en principe pas les mêmes contraintes et n’emploient pas les mêmes moyens. Tout le défi d’une démarche DevOps est de parvenir à les aligner dans un objectif commun et de développer entre elles un unique esprit d’équipe. Comment ? En faisant communiquer efficacement le développement et les opérations.

 

1) Comprendre les attentes des équipes Dev et Ops

 

La démarche DevOps impose de casser les silos entre les équipes de développement et les opérations pour raccourcir les cycles de livraison et favoriser une mise en production plus régulière.

Les opérations ont pour objectif de garantir la stabilité et la disponibilité des applications. L’équipe de développement est, elle, concentrée sur l’objectif de livrer un maximum de fonctionnalités. Or, plus il y a de mises en production successives, plus il est difficile de maintenir une application stable. A priori, les opérations et les développeurs ont des objectifs peu compatibles qui peuvent être sources de tension.

Et pourtant, en créant une seule équipe portant ensemble la responsabilité des succès comme des échecs, on encourage la collaboration. Nous n’avons plus deux équipes campées sur leurs objectifs personnels mais une seule, avec des moyens et des besoins différents, mais un seul objectif commun.

Cette organisation demande de confronter sans cesse ses propres besoins à ceux des autres afin d’instaurer une compréhension mutuelle. Les Ops sont impliqués dans le Dev et inversement.

Pour réussir à mettre en place une culture DevOps, chacun doit faire l’effort de comprendre les attentes des uns et des autres.

 

2) L’agilité : un moyen pour améliorer la communication

 

La culture DevOps se propose d’étendre l’application des pratiques agiles à toute la chaîne de valeur produit ou service. Pour améliorer la communication, il est essentiel d’adopter les clés de la méthode agile s’appliquant déjà aux équipes de développement.

Les opérations peuvent, par exemple, être impliquées dans les rituels agiles des développeurs, (Sprint Planning, Daily, Sprint review etc.). Les opérations sont ainsi amenées à donner leur feedback sur l’impact de la mise en production de nouvelles fonctionnalités sur la performance globale de l’application.

Ces interventions des opérations peuvent permettre d’anticiper les complexités de l’architecture du système et prévenir ainsi les difficultés que pourraient engendrer de futurs développements.

Des retours d’expérience permettent aux équipes de mettre en œuvre une démarche d’apprentissage et d’amélioration continue. Cela participe à la meilleure compréhension des environnements de travail, des contraintes et des attentes de chacun.  



3) Favoriser la communication entre les équipes

 

 

L’échange de données et d’informations en toute transparence constitue le pilier d'une communication efficace. Faciliter ces échanges passe par :

 

  • la mise en place d’outils collaboratifs : afin de favoriser la communication, il est essentiel de mettre en place une plateforme collaborative. Les outils comme Slack ou Teams sont actuellement considérés comme bien adaptés. Ils permettent notamment d’intégrer de nombreux autres outils collaboratifs (alertes, stockage de documents de travail etc…) tout en rendant les échanges ludiques (chat, intégration de gifs etc.).

  • la fin des demandes informelles : toutes les demandes doivent être formulées sur le canal commun à l’ensemble des équipes techniques. Ces demandes sont formulées clairement pour comprendre immédiatement le besoin. Cette discipline de chacun évite la sollicitation d’un membre de l’équipe alors qu’il est concentré sur une tâche ou encore les demandes de précision répétitives. Le gain de temps peut être considérable.

  • s’assurer de l’efficacité des feedbacks (feedback loop) : les personnes concernées reçoivent-elles bien les retours d’expérience et d’information dont elles ont besoin ? Il est essentiel de créer un circuit de feedback cohérent. Cela peut passer, notamment, par la rédaction d’une documentation claire et compréhensive (code bien documenté par exemple).

4) Créer une véritable collaboration

 

La mise en place d’une meilleure collaboration et d’une meilleure communication entre les équipes est un des principaux aspects culturels de DevOps. Cela implique de favoriser les échanges et ainsi de désamorcer les risques de conflits éventuels.

Dans cette optique, Il est essentiel de créer des moments de partage dédiés aux échanges entre les équipes. Ces moments conviviaux et moins formels renforcent la culture d’entreprise et le travail en équipe.

La détermination d’objectifs communs permet également de pouvoir fêter ensemble les succès. Dès qu’un objectif est atteint, peu importe par qui, le développement et les opérations le célèbrent. Ces moments renforcent fortement l’implication de chacun, et le désir de s’entraider.

 

La culture de la coopération permet de réunir les équipes au-delà des différences. Or, la coopération passe par une communication efficace basée sur de bons outils collaboratifs, la mise en œuvre de circuits de feedback efficaces et, peut-être plus important encore, la mise en avant de l’humain dans le processus.

Déposer un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter