" Depuis quelques années déjà à la BPCE et dans le groupe, j’ai vu les changements s’opérer dans l’organisation de la DSI et dans ses méthodes et outils de travail. Je retiens, en particulier, les évolutions dans la communication et l’animation des départements et dans les échanges entre les différents intervenants de la DSI.

Cela contribue à rendre nos métiers toujours intéressants et vivants."

Découvrez le témoignage de Catherine et le métier de manager de projet au sein de notre DSI !

BPCE Recrutement-Listing-Temoignage-Catherine-VF

Comment pourrais-tu résumer ton métier, ton rôle : c'est quoi un Manager de Projet à la DSI de BPCE SA ?

" Le manager de projet est responsable des projets qui lui sont confiés à la suite du Comité de Revue de Projet.

Être responsable d’un projet, c’est s’assurer que le périmètre et le planning définis, les charges et le budget alloués, sont maitrisés jusqu’à la mise en œuvre du projet.

Pour cela, il est guidé par la méthodologie qui prévoit les étapes à respecter et les livrables à fournir pour garantir la réussite du projet. Le MP organise les interventions des différents intervenants: c’est le chef d’orchestre du projet. "

 

Quelles sont les interactions que tu es amenée à avoir, quel est ton quotidien ?

" Un projet c’est avant tout une équipe de projet avec différents contributeurs. Le manager de projet doit comprendre les enjeux, objectifs et contraintes du métier et de la MOA.

Coté DSI, le Manager de Projet est en interaction avec presque tous les services à différentes étapes du projet.

L’infogéreur (BPCE-IT, IBP, ITCE) et les éditeurs sont aussi des interlocuteurs du Manager de Projet. Les comités de projet, sous la responsabilité du Manager de Projet, sont l’occasion de communiquer les actions réalisées et restantes à faire, à tous ces intervenants."

 

Quelles sont, selon toi, les 3 compétences ou expertises clés pour ce poste ?

" Etre diplomate et avoir la capacité de fédérer, de mobiliser et de motiver, car dans une équipe projet, chacun a ses contraintes, ses objectifs, ses priorités, et il faut qu’à la fin, tout le monde avance dans la même direction, en rythme.

Comme un projet n’est surtout pas un long fleuve tranquille, il doit savoir s’adapter aux situations, avoir la capacité de réagir rapidement en cas de problèmes, de gérer les conflits et de résoudre les points de blocage.

Et surtout, il doit maitriser Clarity, l’outil de travail du MP, qui l’aide à suivre l’avancement du projet et à identifier les risques de dérapages budgétaires ou planning potentiels. "

 

Quelle est la principale source de satisfaction dans ce métier ?

" C’est la variété des profils des intervenants qui font partie de l’équipe projet qui apporte à ce métier. Le Manager de Projet est un peu comme l’architecte qui doit prendre en compte les souhaits du client, les contraintes techniques, les limites du financement et … le temps qu’il fait (ça ce sont les imprévus: le serveur qui n'est pas prêt, les ressources qui ne sont pas disponibles au moment où il faudrait…). 

Chaque projet est unique, c’est un acte de création original et collectif, qui nécessite de fédérer les différentes synergies pour attendre un but commun. "

 

Voici un petit portrait chinois pour la fin, si le Manager de Projet était ...

Un fruit ?

Un citron… pressé bien sûr.

Un pays ?

La Belgique - pour Bruxelles et son parlement européen.

Une voiture ?

Un bus 4x4 car les membres d’une équipe projet peuvent être nombreux et doivent aller tous dans la même direction sur des chemins parfois caillouteux (un 4x4 pas diesel évidemment).

Un sport ?

La natation synchronisée ou l’aviron.

Un animal ?

Un chien de berger qui oblige tout le monde à aller dans le même endroit, qui mordille… mais sans faire mal

Un plat ?

Des tapas: cela se partage à plusieurs et chacun peut trouver une saveur à son goût.

Une chanson ?

‘Résiste’ de France Gall.

 

Merci Catherine pour cet interview !

Déposer un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter