L’approche DevOps amène à faire collaborer deux équipes, les « développements » et les « opérations », qui évoluent généralement chacune de leur côté. Mettre en œuvre une démarche DevOps pour les développements d’application demande nécessairement d’adopter des méthodes de travail nouvelles, voire, un changement complet de culture. Ce n’est pas anodin et il peut être compliqué de savoir par où commencer. Voici 5 bonnes pratiques indispensables à la réussite de vos projets.

 

1) Penser Agile

 

DevOps s’inscrit dans la continuité des méthodes agiles. Il s’agit d’agilifier l’ensemble du cycle de vie de la solution logicielle jusqu’à la production et ainsi mettre en place les pratiques permettant d’apporter aux utilisateurs, la valeur attendue, le plus rapidement possible, de manière fiable et à moindre coût. L’adoption des valeurs fondamentales de l’agilité par l’ensemble des équipes est donc un facteur de succès.

 

2) Automatiser

 

L’automatisation est un bon moyen de rapprocher les équipes de développement et des opérations. Elle doit permettre d’éliminer un grand nombre de tâches répétitives, à faible valeur ajoutée et celles qui sont susceptibles d’introduire des erreurs d’inattention. Pour être efficace il faut garder à l’esprit que l’automatisation va s’accompagner de nouvelles pratiques et d’une plus forte collaboration entre les équipes.

 

3) Fédérer autour de votre vision

 

L’objectif de création de valeur permanente pour les utilisateurs, a conduit les entreprises à mettre en œuvre des pratiques agiles. Or, si les développeurs d’une équipe agile doivent livrer de manière rapide, les opérations, eux, ont pour tâche de garantir la stabilité des applications.

La démarche DevOps a pour objectif de briser ce « mur de la confusion » entre équipes développements et opérations. Cela représente un changement culturel très important qui nécessite de l’accompagnement au changement. L’investissement au départ est important, et ne doit pas être sous-estimé. Cette méthode demande en effet une forte implication de la part des développements et des opérations, d’où une résistance au changement que l’on peut parfois observer.

Il est nécessaire de faire comprendre sa vision et ses objectifs aux concernés. Pour faciliter le partage de la culture DevOps, il est indispensable de dispenser des formations, d’organiser des réunions régulières, voire de réaliser des prestations de coaching. La collaboration s’étendant jusqu’aux opérations, des outils collaboratifs pour faciliter les échanges entre les équipes doivent être mis en place afin qu’ils puissent communiquer sur leurs problématiques et contraintes respectives.

 

4) S’appuyer sur une collaboration transversale Dev et Ops

 

Classiquement, les développeurs et les opérations interagissent assez peu, ils travaillent indépendamment les uns des autres, de manière cloisonnée. Or, la méthode DevOps demande une collaboration transversale entre ces équipes. Chacune des équipes doit comprendre comment les autres équipes travaillent.

Ainsi, pour adopter la démarche DevOps en douceur, il est recommandé d’y aller progressivement en se fixant des objectifs raisonnables, en démarrant sur un petit projet, par exemple. Il s’agit alors de fixer des objectifs communs entre Dev et Ops afin de construire, de tester puis de mettre en production des logiciels plus rapidement, et de manière plus fiable.

 

5) Evaluer vos pratiques

 

Le modèle CALMS est un cadre de référence pour analyser la structure DevOps. Il peut être appliqué dans toutes les organisations en proposant aux entreprises d’évaluer leur maturité sur cinq aspects essentiels du DevOps :

  • Culture : focus sur l’humain, accepter le changement et l’expérimentation ;

  • Automation : livraison continue, automatisation des tâches répétitives ;

  • Lean : identifier les tâches créant de la valeur, optimiser les process, notamment grâce à l’automatisation ;

  • Measurement : mettre en place des indicateurs de performances en lien avec les objectifs techniques et métier, mesurer les améliorations ;

  • Sharing : mise en confiance des équipes pour les inviter à partager autant sur les succès, que sur les contraintes, les difficultés, les échecs. L’information est partagée entre toutes les parties prenantes. 

Le CALMS guide les équipes par des valeurs qui se répondent, mais ne les limitent pas. L’implantation du DevOps est différente dans chaque entreprise, en fonction de leur propre culture notamment.

 

Le DevOps n’est pas une méthode à proprement parler mais une démarche visant, par la collaboration entre toutes les parties prenantes d’un projet informatique, depuis le développement jusqu’aux opérations, à rendre l’entreprise dans son ensemble plus flexible et communicante

 

Déposer un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter