Le chef de projet informatique, ou manager IT, endosse de multiples casquettes tout au long du projet IT. Au sein de la DSI, il coordonne généralement la conception de la solution informatique, s’assure de la faisabilité, coordonne la planification, réalise le suivi du projet et coordonne le travail de l’équipe. Il agit en interface des différents acteurs. Le métier de chef de projet est en constante évolution, notamment avec la mise en œuvre des pratiques agiles. Quelles sont les 3 valeurs fondamentales pour un manager IT ?

 

1) Travailler ensemble pour réussir la conduite d'un projet IT

 

Le principe de l’agilité dans le processus de développement d’un produit revient à privilégier un mode de gestion de projet informatique faisant la part belle au dialogue entre les parties prenantes : clients, développeurs, utilisateurs. Les pratiques agiles visent à introduire une souplesse dans les développements via des itérations courtes, l’accueil positif des demandes de modifications émanant des clients, des livraisons fréquentes. La priorité est accordée au relationnel et à la communication face à face. La démarche est doublement orientée client et produit, plutôt que projet et documentation.

 

La méthodologie Scrum consacre ce principe de « travailler ensemble » par le biais du Sprint qui est conçu comme une approche participative de la conduite du projet entre chaque partie prenante. Le sprint est une période courte, allant jusqu’à 4 semaines maximum, durant laquelle les équipes en charge de la conception d’un produit, en conçoivent un élément spécifique (une user story). La pratique Scrum s’appuie sur trois piliers : la transparence par l’utilisation d’un vocabulaire compréhensible par tous, l’inspection qui permet de suivre l’avancée et l’adaptabilité aux demandes d’ajustement.

 

Le Scrum Master est l’animateur du projet en Scrum. Il doit veiller à l’implication des équipes tout au long des différents sprints. Il est le garant du niveau de compréhension de pratiques agiles par les différents acteurs, et s’assure que celles-ci soient bien adoptées. Il organise certaines « cérémonies » Scrum comme les daily (réunion quotidienne de 15 minutes), aide à la planification des tâches pour le « Sprint planning » ou encore recueille les retours de la « Rétrospective ».

Il fait également de la veille technologique afin de proposer aux équipes de développement les outils les plus adaptés afin de faciliter leur travail.

 

2) Les valeurs de la culture de Manager de projet IT

 

Le manager de projet IT a pour mission de développer puis de mettre en production une solution informatique correspondant à la demande du client. Il a pour cela une équipe qu’il pilote. Mais sa responsabilité ne s’arrête pas là puisqu’il assume souvent celui d’acteur organisationnel voir technique : respect du budget, gestion du planning et des contraintes techniques.

Dans le cadre d’un projet agile, la notion de projet se substitue à celle de produit. Nous pourrions donc indiquer que s’il n’existe pas de projet, il n’y a pas de chef de projet. Dans la réalité, le chef de projet informatique peut endosser plusieurs rôles : devenir Scrum Master, rester chef de projet avec un rôle de coordination globale.  

Le manager de projet IT doit être en mesure d'anticiper l'évolution de son environnement. L’enjeu est de réussir à s’adapter à un environnement qui peut être parfois instable, évolutif  et complexe mais aussi de tirer le meilleur parti de ces évolutions, notamment technologiques. Le projet informatique peut avoir besoin d’évoluer en cours de route pour correspondre à une nouvelle réglementation ou faire face à la concurrence. Les pratiques agiles apportent au manager IT la flexibilité dont il a besoin dans sa gestion de projet complexe.      

Cette adaptation constante à l’environnement mais aussi aux besoins clients implique une démarche d’amélioration continue permanente placée sous l’égide du manager de projet IT. Il s’assure que les conditions de travail de ses équipes leur permettent d’expérimenter, d’apprendre, de s’autoriser à commettre des erreurs, puis de réussir.

 

3) Les piliers du Manager de projet IT

 

Dans tout projet agile, le manager IT n’aura de cesse de s’appuyer sur ces 4 piliers fondamentaux :

 

Amélioration continue

Définie selon la norme ISO 9000 comme une « activité régulière permettant d'accroître la capacité à satisfaire aux exigences », l’amélioration continue est une démarche cyclique de progrès. A chaque itération des évolutions sont réalisées pour atteindre le fonctionnement optimum.   

 

Intégration continue 

Le manager IT s’assure de livrer fréquemment de nouvelles versions opérationnelles du produit en réduisant les cycles de réalisation.

 

Tests et retours continus 

Ce pilier découle du précédent. Les livraisons régulières et les itérations courtes permettent d’obtenir des feedbacks utilisateurs et d’ainsi adapter sans cesse le produit vers un fonctionnement optimum. Les tests et retours utilisateurs réguliers sont fondamentaux dans une démarche d’amélioration continue.

 

Meeting continu

Dans ce cadre de tests et retours continus, le manager veille à ce que des réunions d’échange se tiennent régulièrement. La planification n’est jamais absente d’un projet informatique, même en agile. Scrum invite les parties prenantes à se réunir autour de « rituels » pour faire un point opérationnel quotidien, planifier l’itération à venir, ou encore présenter le travail réalisé lors d’une itération écoulée.

 

Le chef de projet informatique dispose à la fois de compétences techniques et de savoir-faire organisationnels qui font de lui un véritable chef d’orchestre quelle que soit la méthodologie appliquée.

Déposer un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter