Avec une demande en pleine expansion, les compétences DevOps sont de plus en plus demandées et recherchées sur le marché de l’emploi. L’enquête OpsRamp menée début avril le confirme puisque 50% des responsables informatiques interrogés ont indiqué vouloir recruter des ingénieurs DevOps au cours de l’année. 64% d’entre eux affirment adopter de plus en plus les pratiques agiles et la culture DevOps. Qu’est-ce-que le métier DevOps ? En quoi consiste-t-il ?

 

1) Un métier, deux univers

 

Lorsqu’une entreprise met en œuvre une démarche DevOps, ce sont deux univers qui se rencontrent. D’un côté les développeurs (les Dev) dont l’objectif principal est de raccourcir les temps de livraison des fonctionnalités. De l‘autre, les opérations (les Ops) responsables de l’installation, de l’administration et de l’exploitation des solutions informatiques, dont le principal objectif consiste à maintenir la stabilité et la performance, et qui ont pour intérêt de limiter le nombre de déploiements.

Le DevOps entend faire tendre ces deux univers aux intérêts parfois contradictoires vers un but commun : réduire le time-to-market avec une qualité logicielle élevée et des coûts maitrisés. Pour l’atteindre, la démarche DevOps implique un changement culturel, de l’automatisation, de se concentrer sur la valeur apportée, de l’amélioration continue et du partage entre les équipes.

Dans ce cadre a émergé le métier de DevOps. Un profil à double compétence développement et opérations.

 

2) Les principales missions

 

Les missions du DevOps sont multiples :

  • développer des fonctionnalités répondant au besoin des utilisateurs ;

  • concevoir et réaliser les phases de test ;

  • déployer des fonctionnalités ;

  • mettre en place une surveillance de la qualité ;

  • effectuer une veille technique continue.

 

Les tâches du DevOps sont donc multiples et relèvent à la fois du développeur et des opérations. A chaque étape du projet, il s’assure que les solutions déployées fonctionnent correctement et s’intègrent dans l’application globale.

 

3) DevOps : les compétences clés

 

Les compétences requises pour accéder à un poste DevOps sont de deux types :

Compétences techniques

Le DevOps dispose d’un solide bagage technique concernant à la fois le développement des fonctionnalités, l’exploitation de l’application et l’administration des systèmes et des réseaux. Il maîtrise également les outils DevOps qui lui permettent de mener à bien ses missions :

 

  • Programmation : rédaction et lecture de code, langages de programmation, rédaction de script etc ;

  • Déploiement d’infrastructures ;

  • Monitoring et évaluation de la qualité de la production.

 

Compétences humaines

La culture DevOps reposant sur la collaboration, les soft skills sont aussi importantes que les compétences techniques.

 

Un très bon relationnel et une grande qualité d’écoute sont indispensables pour communiquer avec les différentes parties prenantes (clients, développeurs, opérations, etc). Il doit se montrer capable de fédérer des équipes avec des intérêts parfois contradictoires afin de les faire collaborer à un objectif commun : développer rapidement une solution logicielle de qualité et à des coûts maîtrisés.

Il est capable de comprendre les différents points de vue, de prendre du recul et de s’adapter constamment.

 

4) Quels secteurs d’activité ?

 

Si les offres d’emploi spécifiques restent encore relativement peu nombreuses, le métier se démocratise en France et des formations commencent à voir le jour. Avec le développement des pratiques agiles en entreprise et le décloisonnement des métiers de l’IT, le métier de développeur devient un véritable tremplin pour celui du DevOps. Il s’agit d’un métier d’avenir, dont le marché de l’emploi est en pleine expansion y compris pour les DevOps junior.

Le métier s’exerce dans tous les secteurs d’activité. Le secteur bancaire offre notamment de très belles opportunités professionnelles et de véritables évolutions de carrières. En effet, le secteur financier a un niveau d’exigence très élevé en termes de sécurité informatique, le tout dans un environnement fortement régulé.

L’automatisation, le développement de l’agilité et la mise en œuvre d’une culture DevOps permettent de répondre aux défis majeurs du secteur (sécurité informatique et contraintes réglementaires) grâce à la réduction des temps de mise en production. Les DSI du secteur bancaire doivent pouvoir réagir vite et efficacement !

 

Le métier de DevOps se développe rapidement pour répondre aux enjeux de plus en plus cruciaux de la révolution digitale. Il représente une spécialisation d’avenir pour tous les ingénieurs informatiques (développeurs, architectes, ingénieurs réseaux, administrateurs systèmes etc.). Le secteur bancaire, en pleine transformation numérique, offre de belles perspectives de carrière dans un environnement particulièrement challengeant.

Déposer un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter